La décision de la commission de discipline de la CAF vient de tomber aujourd’hui. Elle finalement rendu justice à notre club qui a été déclaré victorieux de la dernière édition de la Champion’sLeague 2019 consacrant notre seconde ligue des champions consécutive.

Après une première décision le Tribunal Arbitral du Sport qui avait annulé la décision du comité exécutif de la CAF pour incompétence et avait renvoyé l’affaire devant les instances compétentes de la CAF, ces dernières viennent de se prononcer en accordant la victoire à l’Espérance Sportive de Tunis après avoir constaté l’abandon du terrain par le WAC auquel a étéinfligé une amende de 20.000 dollars pour ce geste antisportif. Le WAC a écopé aussi d’une autre amende de 15.000 dollars pour jets de fumigènes de la part de ses supporters.

Cependant, la commission compétente de la CAF a infligé à notre club une amende de 50.000 dollars pour usage excessif de fumigènes et jets de projectiles de la part des supporters, plus une suspension de deux matches à huis-clos avec sursis à condition que le club ne soit pas coupable d’une nouvelle infraction de ce genre (usage de fumigènes et jets de projectiles) pendant les douze prochains mois. Autrement dit et au moindre incident prochainement de ce genre, l’Espérance devra jouer deux matches à huis-clos.Enfin, le président Mohamed Meddeb a été sanctionné d’une amende de 20.000 dollars pour, a-t-on dit,  « comportement antisportif à l’égard du président de la CAF », Ahmad Ahmad. No comment !